Bar

Petru, père de famille, sans emploi, vit dans l’espoir perpétuel d’un travail à venir, fourguant, en attendant, tous les objets de valeurs de sa famille à Gianni, caïd du quartier, dans le secret espoir d’une place - pour la vie – dans sa bande de bandits. Nino, le barman, vit avec sa mère (ils dorment dans la même chambre depuis qu’il est tout petit !). Il tient le bistrot de son oncle et prépare les cafés, tout en caressant le rêve de travailler dans un grand bar et d’y préparer les cocktails… Petru et Nino se retrouvent dans l’arrière-salle du bar que tient Tino. Ils organisent une partie de carte contre Gianni. La partie tourne mal ; nos deux comparses perdent tout. Mais voilà que Gianni est assassiné. Deux hommes en civil mènent l’enquête et nos deux personnages s’imaginent qu’ils ne peuvent qu’être les coupables idéaux. Toute l’action se déroule dans l’arrière salle de ce bar et nos deux protagonistes macèrent dans cet univers clos, y cultivant leurs fêlures et leurs lâchetés quotidiennes.